Paroles de chansons à propos de Fraize réunies par « La Costelle »

Réponse de Jacqueline à Jacquelet & Cie

sur l'air de « La Rouquine », musique de ?.

1er couplet

Dans not' charmant' vill' de FRAIZE,
Au cercle, près d'la gar',
S'réuniuss'nt des typ's à braise
Dont deux ou trois vantards ;
Qui lorsque tout' leur galette
Est psst... au jeu d'bouchon,
S'amus'nt à fair' le poête
Et fabriquent des chansons

Refrain

Ces jours derniers à la fin d'un' p'tit' fête,
Comm'on s'trouvait un brin pompette,
L'on a chanté un' petit' ritournelle
Sur les d'moisell's de La Costelle

2ème couplet

Au début d'cett' chansonnette
Les élog's sont flatteurs ;
Faut croir' que nos p'tit's binettes
Plaisaient bien à l'auteur
Soudain dès la troisième strophe
On se trouv' débinées ;
Mais d'cett' petit' catastrophe
On s'est vit' consolées.

Refrain

Que nous importent tous ces commentaires
Sachez qu'nous sommes j'm'en foutistes
Nous n'voulons pas savoir c'qu'ont fait vos pères
S'ils fréquentaient des Sodomistes.

3ème couplet

Si nous aimons d'fair' bombance
C'n'est pas comm'vous l'croyez,
Pour fair' fac' à la dépense
C'n'est pas vous qui casquez.
Nous n'voulons pas d'votr' galette,
Gardez donc vos Louis,
Qui (Veuillez me le permettre)
Pauv'nt manquer au logis.

Refrain

Si nous portons de petites casquettes
C'n'est pas pour plair' à quelqu'sartyres
Qui voudraient bien faire notre conquête
Et nous poursuiv'nt comm' des vampires.

4ème couplet

S'il est un' belle lumière,
C'est l'électricité
Le plus beau progrès d'notr'ère ;
(Nous t'nons à l'proclamer),
Et c'est pourquoi notre ville
Qui voulait l'installer
Fit venir d'la maison d'Jarville
De jolis employés.

Refrain

D'nous voir en leur charmante compagnie
Ici ou là, dans la ruelle,
Vous débattez votre vil' jalousie
Sur les d'moiselles de la Costelle.

5ème couplet

Enfin bref dans cett' affaire
Retenez bien ceci
Vous avez bien su vous faire
Passer pour impolis ;
Occupez-vous d'votr' menage
Et d'vos chères moitiés
Qui subiss'nt leur esclavage
Pendant que vous flirtez.

Refrain

Donnez donc des conseils à vos maîtresses
Que nous plaignons pour leurs faiblesses
Enfin pour cette fois nous gardons l'silence
Et vous tirons notr' révérence.

 

Nota : Qui est à l'origine des paroles, quand ?

Je veux compléter / corriger cette page par courriel
© La Costelle. Dernière mise à jour le 12/01/2013 à 08:13 
▲     Retour haut de page     ▲