La Presse, a parlé de « La Costelle »

2006/09/18 : Trois inaugurations sur fond de patrimoine (L'Est Républicain)

Réhabilitée, la maison Masson-Wald vient d'être inaugurée par les personnalités du secteur qui ont aussi coupé le ruban du Verger patrimonial et de la salle polyvalente.

Samedi après-midi, la municipalité a profité des journées européennes du patrimoine, pour procéder à trois inaugurations, en l'occurrence celles de la maison Masson-Wald, du verger patrimonial et de la salle polyvalente.

Le passé de Fraize mis en évidence au plus grand plaisir des visiteurs.

A cette occasion, Claude Jacquot, maire, a effectué la visite guidée à laquelle ont participé de nombreux invités. On a pu remarquer parmi ceux-ci Jean-Pierre Tressard, sous-préfet de Saint-Dié-des-Vosges, Gérard Cherpion, député, William Mathis, vice-président du conseil général, Jean-Marie Lalande, conseiller régional, Jean Claude, conseiller général, Claude Durupt, président du conseil d'administration de la Caisse d'allocations familiales des Vosges...

La visite a débuté à la nouvelle bibliothèque, où François Maubré, président de l'association " La Costelle ", a eu l'honneur de faire découvrir à tous les salles dédiées aux Fraxiniens ayant marqué l'histoire locale, tels Raymond Voinquel, Eugène Mathis, Joseph Valentin, Jean-Baptiste et Joseph Haxaire, Hyacinthe Masson. Un moment émouvant au cours duquel Claude Jacquot a tenu à saluer la présence de plusieurs descendants de ces personnages célèbres et notamment celle de Mme Monnot, petite-fille de Joseph Valentin, venue spécialement de Lodève (34) pour assister aux cérémonies et celle de Mme Barbe, venant de faire récemment don de la chambre photographique de Raymond Voinquel.


Réhabilitation judicieuse

La salle polyvalente fait aussi désormais partie du patrimoine bien conservé de la commune.

"Faisons vivre notre patrimoine" : le thème choisi cette année pour ces journées du patrimoine ne pouvait pas mieux coïncider pour Fraize qui, depuis le mois de mars dernier, vient d'ouvrir une crèche dans la maison Masson-Wald, entièrement réhabilitée par la commune héritière, qui a su la sauver de manière judicieuse et utile, sans pour autant se ruiner. L'histoire aura été longue et se termine merveilleusement avec 750 000 euros de dépenses et seulement 150 000 euros à la charge de la cité. Il était donc normal de remercier tous les organismes ayant apporté leurs aides, sans oublier une généreuse donatrice anonyme.

La visite s'est poursuivie au sous-sol qui, transformé en galerie d'exposition, retrace actuellement le passé de la famille Masson-Wald, à travers lequel l'on peut découvrir la médecine d'autrefois.

Cette inauguration fut également l'occasion de constater	que le verger patrimonial porte déjà ses fruits.

Après la visite du verger patrimonial, attenant à la maison et consacré à la sauvegarde de vieilles variétés d'arbres fruitiers, le périple s'est terminé à la salle polyvalente, où tout le monde a été accueilli par une aubade des musiciens de la Sainte-Cécile.

Avant le pot de l'amitié, le temps des discours a permis aux personnalités d'exprimer leurs bravos et leurs félicitations pour ces belles réalisations.


L'Est Républicain, 16 septembre 2006.

© La Costelle. Dernière mise à jour le 12/01/2013 à 08:12 
▲     Retour haut de page     ▲